L’oeil de DD – Weekend du 12/11

La première s’impose dans un match dantesque contre une très belle équipe d’Haut Val de Sèvre. Ce fut un match au scénario incroyable (mené 2-0 à la mi temps, puis 3-2 pour la VV puis 3-3 puis prolongations…..). L’exploit face à Lezay au tour précédent est donc validé. On retiendra le gros mental de l’équipe qui ne s’est pas découragé après une 1ère mi temps complètement ratée. La première en est maintenant à une série de 6 matchs sans défaites toutes compétitions confondus (5 victoires, 1 nul).

Continuons ainsi !

 

Pour ce nouveau tour de coupe des Deux-Sèvres, la Venise verte s’est imposée sur le stade de la Mothe Saint Héray sur le score fleuve de 6/4, après une spectaculaire course poursuite Gagnante et sous les yeux de Pierre Lacroix, ex président du district..

Sous les rafales de vent, on avait bien du mal d’un côté et de l’autre à maîtriser un ballon capricieux. Et en ce début de partie, ce sont les locaux qui profitent au mieux de ces conditions difficiles et de l’avantage du côté descendant du terrain. Nos verts sont bousculés sous la pression de leurs adversaires et nos milieux trop bas ne parviennent pas  ou trop rarement  à desserrer l’étreinte des locaux. Le score à la pause de 2/0 contre la Venise reflète cette première mi-temps.

La première partie perdue, pourquoi ne pas gagner la seconde, le coach s’évertuant à remettre les choses dans le bon sens. Il fallait retrouver de l’agressivité, plutôt que de se faire balloter et subir. Bien lancé par Marius, Max perd son duel face au gardien. Dans la foulée, La Mothe répond avec un tir trop croisé. Le jeu s’équilibre, mais la Venise semble avoir retrouvé de meilleures sensations. Après quelques débordements de Lony sur son aile gauche sans résultats, c’est Aurel qui s’infiltre dans les 18 m mothais et  qui termine son accrochage avec son adversaire par une spectaculaire envolée. L’arbitre siffle pénalty que transforme, avec l’aide du poteau, Mimiche, d’un joli tir puissant, côté droit du gardien.2/1. La moitié du chemin est fait et la mouche a changé de coche. Le doute s’installe chez nos adversaires alors que du côté des verts, la pendule est remontée dira l’horloger Dominique qui s’y connaît en ce domaine et qui  pour une fois avait troqué sa place sur la touche pour  les tribunes. La machine verte semble repartir et dominer des bleus, un peu perdus par un réveil vénitien inattendu. Les attaques se succèdent et se font de plus en plus menaçantes. D’abord un lob de Lony Hors cadre. Puis sur une ouverture de Marius, c’est Max avec une belle frappe à ras de terre trompe le gardien et obtient l’égalisation méritée 2/2. L a Venise continue sa pression sur des bleus de plus en plus désorientés : Jo déborde sur son aile, mais son tir est trop croisé ; Max envoie une frappe de mule sur coup franc mais qui ne trouve pas le cadre. Enfin c’est Jo lancé par Lony qui donne l’avantage à la Venise 2/3. Notre équipe avait redressé la barre en une demi-heure et semblait se diriger vers une victoire. Sur la touche on se frottait les mains à la perspective des prolongations qui s’éloignaient. Mais c’était sans compter sur ces diables de Mothais qui ne s’avouaient pas vaincus et remettait du jus dans le moteur. Procédant par un jeu long, au-dessus des demis, ils parviennent à trouver leurs attaquants et sur l’une de ces balles pourries dans les 18m, ils obtiennent un pénalty qu’ils transforment pour une nouvelle égalisation 3/3 au grand désespoir de la touche qui doit se résigner à subir les prolongations à quelques minutes de la fin du temps réglementaire, malgré une belle action de lony qui déborde sur son aile gauche et dont le centre en retrait est intercepté par le gardien.

Dés le début des prolongations, Mimiche entré au milieu sert de façon impeccable Max qui ne manque pas de fusiller un gardien très volontaire3/4. On se dit que le match est terminé et que la niche est tombée sur le chien du côté de nos adversaires, d’autant plus qu’une autre combinaison Mimiche Max se termine par un joli lob lointain de ce dernier qui score le 3/5. La Venise tempère alors son jeu dominateur. La seconde période débute par un coup de tonnerre. L’attaque mothaise réduit le score à 4/5 et on se prend à douter. Mais c’est sans compter sur la force mentale de cette équipe verte qui dans la foulée offre une belle réaction. Jo sert Max, le buteur du jour pour sa quatrième réalisation. Belle fierté paternelle dans les tribunes !et pour le 4/6.Il ne reste que quelques minutes et le score n’évoluera plus.

Une deuxième mi temps qui témoigne d’une belle force mentale avec laquelle cette équipe peut aller loin…Reste à confirmer.

Dd

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.